Presse : Corse Matin en crise

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 21 juillet 2021
Partager :

On assèche toujours un peu plus : ce sont deux cents emplois qui sont menacés. Pas moins. Corse Matin, l’unique quotidien de presse écrite sur l’île de Beauté paye là une bataille d’actionnaires (dans laquelle on retrouve le journal La Provence – Bernard Tapie) et une gestion calamiteuse de la direction. À l’unisson, l’intersyndicale (SNJ, FO, STC et CGT) entend rappeler qu’il s’agit d’emplois « difficilement requalifiables » sur le marché du travail insulaire. Pour rappel, au cours des trois dernières années écoulées, deux plans de départs « volontaires » ont déjà eu lieu, diminuant considérablement la masse salariale. L’intersyndicale ajoute combien « le maintien de ces emplois et le redressement de cette entreprise et de ce journal sont parfaitement possibles, dès lors que des dirigeants en auraient la volonté et les compétences. Étant entendu que cela ne pourra se faire qu’en concertation avec les instances représentatives du personnel ».

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don