Après Angela Merkel, le champ des possibles

Les élections législatives du 26 septembre sont les premières depuis 2005 sans l’actuelle chancelière, dont le parti est affaibli. Le SPD remonte, les Verts restent forts.

Le nouveau rapport du Giec sur l’aggravation de la crise climatique, les inondations meurtrières qui ont ravagé des villages et tué plus de 180 personnes en juillet dans l’ouest du pays… Les événements de l’été auraient dû placer la question environnementale au cœur de la campagne des élections législatives allemandes du 26 septembre. Mais si la politique climatique était bien débattue au printemps, à la suite d’une décision de la Cour constitutionnelle qui avait retoqué la loi climat du gouvernement…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.