Médias / primaire écologiste : Au ras des pâquerettes

Pour le premier débat entre les candidat·es à l’investiture écologiste pour 2022, les journalistes s’étaient préparées à les déstabiliser.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dimanche dernier, premier débat entre les candidat·es à l’investiture écologiste pour la présidentielle 2022. Le panel des journalistes s’était préparé à les déstabiliser, cible réputée facile : les écolos n’aimeraient rien tant que de s’entre-dézinguer. Peine perdue, pas le moindre chipatouillage, et la mécanique médiatique tourne à vide alors que les cinq prétendant·es se solidarisent sur la responsabilité de « conserver la planète habitable et de sauver l’humanité ». Carine Bécard (France Inter) brandit les sondages pour inférer qu’Éric Piolle n’intéresse pas les Français : « N’êtes-vous pas en train de pousser les gilets jaunes vers l’extrême droite avec vos propositions ? » Françoise Fressoz (Le Monde) s’inquiète auprès de Sandrine Rousseau, dont la vision « encourage un peu les luttes communautaristes », dira Nathalie Saint-Cricq (France Télévisions) : « La défense du droit des minorités ne remet-elle pas en cause le modèle universaliste ? » La laïcité, modèle dont le droit au blasphème serait « au cœur », mange près de 20 minutes du débat.

Alexandra Bensaid (France Inter) s’acharne : « Et vous, votre date pour la sortie du nucléaire ? » Aux deux tiers, Delphine Batho met les pieds dans le plat : « Est-ce qu’on pourrait parler d’écologie ? J’interprète votre question : est-ce bien sérieux que les écologistes veuillent gouverner ? » Car c’est bien l’ambiance que transmettent les intervieweuses. Nathalie Saint-Cricq est la plus transparente. « Vous n’êtes pas qu’écologistes, vous souhaitez être président de la République… ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.