Muriel Pénicaud, directrice de l’OIT ?

Le gouvernement a annoncé la candidature de Muriel Pénicaud à la direction générale de l’Organisation internationale du travail.

Politis  • 6 octobre 2021
Partager :
Muriel Pénicaud, directrice de l’OIT ?
© PETIT TESSON/POOL/AFP

Le gouvernement a annoncé le 30 septembre la candidature de Muriel Pénicaud à la direction générale de l’Organisation internationale du travail (OIT). L’ex-ministre du Travail, de mai 2017 à juillet 2020, s’est illustrée par un détricotage en règle du code du travail, un rétrécissement sans précédent des droits syndicaux, le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif aux prud’hommes et la baisse drastique des allocations-chômage pour les travailleurs précaires. La France voit donc en elle le profil idéal pour diriger le vaisseau de l’ONU chargé de défendre les droits des travailleurs et œuvrer à « la construction d’un nouveau contrat social » à l’échelle planétaire.

Ironie de l’histoire, Muriel Pénicaud fait l’objet d’une plainte déposée par des syndicats d’inspecteurs du travail, devant le bureau international du travail, l’organe permanent de l’OIT, pour des accusations d’entrave à leur indépendance pendant la première vague de covid. Elle avait multiplié les pressions pour que l’activité se poursuivre dans les entreprises malgré la pandémie, en demandant aux inspecteurs de mettre en sourdine leur mission de protection. Ses services sont allés jusqu’à mettre à pied un inspecteur du travail, coupable d’avoir saisi la justice à propos de l’absence de protection dans une association d’aide à domicile. La candidature de Mme Pénicaud a donc été accueillie comme « une nouvelle provocation » par la CGT du ministère du Travail. Le vote doit départager les 4 candidatures déposées, en mars, au sein du conseil d’administration de l’organisation.

Travail
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

À Marseille, de très sales conditions de travail 
Reportage 17 avril 2024 abonné·es

À Marseille, de très sales conditions de travail 

Des agents de blanchisserie hospitalière, salariés de Pamar, sont en grève. Victimes de situations indignes et même de menaces de mort, ils portent plainte contre l’agence régionale de santé pour inaction.
Par Timothée Vinchon
Réforme de l’assurance-chômage : « Ça va détruire nos vies »
Témoignages 10 avril 2024 abonné·es

Réforme de l’assurance-chômage : « Ça va détruire nos vies »

Emplois précaires, discrimination par l’âge, baisse des droits et future suppression de l’allocation de solidarité spécifique : des chômeurs racontent à Politis l’angoisse et la galère de la recherche d’emploi, que les réformes des quinquennats Macron n’ont fait qu’empirer.  
Par Léna Coulon
Pour la CFDT, une nouvelle réforme de l’assurance-chômage relève de « la politique fiction » 
Syndicats 4 avril 2024 abonné·es

Pour la CFDT, une nouvelle réforme de l’assurance-chômage relève de « la politique fiction » 

Après l’annonce gouvernementale d’une nouvelle réforme de l’assurance-chômage, les syndicats sont dans l’attente. Si certains préparent déjà une éventuelle mobilisation, d’autres espèrent encore voir le gouvernement faire marche arrière.
Par Pierre Jequier-Zalc
Charbon français, l’enfer sous terre
Reportage 3 avril 2024 abonné·es

Charbon français, l’enfer sous terre

Depuis 1984, le Centre historique minier de Lewarde retrace la longue histoire d’un bassin industriel – celui du nord de la France – et d’une part majeure de la classe ouvrière, à l’heure où l’aventure minière semble devoir reprendre, avec les recherches de métaux nécessaires aux batteries électriques. 
Par Olivier Doubre