Stocamine : la justice s’oppose à l’enfouissement des déchets toxiques

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 20 octobre 2021
Partager :

Le projet d’enfouissement Stocamine devait enterrer définitivement 42 000 tonnes de déchets toxiques dans une ancienne mine de potasse à Wittelsheim (Haut-Rhin). Problème, la mine se trouve sous la nappe phréatique d’Alsace, une des plus grandes d’Europe.

Ces déchets contaminés à l’arsenic, au mercure, au cyanure ou encore à l’amiante sont pour partie enterrés depuis les années 1990, mais l’État avait toujours garanti une possibilité de « déstockage »… jusqu’en janvier, quand Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, avait décidé un confinement illimité. La justice vient de trancher en faveur des militants du collectif Destocamine et de suspendre l’autorisation des travaux de confinement définitif des déchets industriels Stocamine. Le collectif parle d’une victoire pour les générations futures.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don