Boris Charmatz : « Nous avons besoin de bouffées d’excès »

Le chorégraphe Boris Charmatz évoque sa récente nomination à la tête du Tanztheater Wuppertal, la création en temps de pandémie, ainsi que sa nouvelle pièce.

En libre mouvement depuis le début des années 1990, Boris Charmatz explore – par la théorie autant que par la pratique – un palpitant territoire de danse, avec une inscription de plus en plus marquée dans l’espace public. Après avoir dirigé de 2009 à 2018 le centre chorégraphique national (CCN) de Rennes, transformé en un très vivant Musée de la danse, il développe depuis 2019, dans la région Hauts-de-France, le projet [terrain], « institution verte, urbaine, chorégraphique, sans toit ni mur ». En outre –…

Il reste 93% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.