Julia Cagé : « Donner davantage de pouvoir aux journalistes »

En France, la liberté de la presse ne se porte pas bien. En cause, outre les attaques politiques et les agressions physiques, un phénomène accru de concentration.

Médias et démocratie sont les deux thèmes centraux – et indissociables – des travaux de l’économiste Julia Cagé. Elle aborde ici les raisons du recul de la liberté de la presse en France, et propose des remèdes.

Verbatim

« Dans le classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (publié en avril 2021), la France occupe la 34e place sur 180 pays. Plusieurs facteurs expliquent cette situation. D’une part, les relations que le politique entretient avec les médias. Pendant des décennies, seule l’extrême droite se montrait hostile à leur égard. Des violences contre des journalistes avaient lieu lors de rassemblements. Ces relations compliquées se sont généralisées ces dernières années, notamment pendant la campagne présidentielle de 2017. Je citerai les heurts pendant les meetings de François Fillon, des problèmes de non-accréditation de la part de La France insoumise ou du service de presse de l’Élysée, et les mots du président Macron à propos de l’audiovisuel public, qu’il a qualifié de « honte de la République ».

Ce à quoi il faut ajouter la transcription dans la loi française de la directive européenne sur le secret des affaires. Celle-ci permet à des entreprises de poursuivre des journalistes qui ont tout simplement fait leur travail. Enfin, on se souvient des mesures que le gouvernement a voulu inclure dans la loi « sécurité globale » et qui avaient pour seul objectif d’empêcher les journalistes de nous informer. Dans la relation du pouvoir et du politique aux médias, on a donc clairement assisté à une dégradation ces dernières années.

Il reste 81% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.