« Les Olympiades », de Jacques Audiard : Quartier libre

Les Olympiades est une comédie romantique très réussie de Jacques Audiard, qui filme de jeunes adultes à la recherche d’eux-mêmes.

Les Olympiades sont le nom d’un quartier du treizième arrondissement de Paris, construit dans les années 1970. Une réalisation architecturale inhabituelle pour la capitale, constituée de tours et de barres. Si ce paysage urbain est incontestablement photogénique – on l’a déjà vu plusieurs fois au cinéma –, Jacques Audiard en fait le décor parfait de son film ultra-contemporain focalisé sur une certaine jeunesse, scandé par des lignes verticales et horizontales, des montées et des descentes d’escalier, des plans d’ensemble et des cadres rapprochés, le tout habillé dans un superbe noir et blanc dû au chef opérateur Paul Guilhaume.

Les Olympiades sont aussi un lieu d’immigration asiatique, dont Émilie (Lucie Zhang), l’une des protagonistes, est issue : la jeune fille y habite un appartement que possède sa grand-mère, désormais en Ehpad et atteinte d’Alzheimer.

Cette donnée n’est pas un détail. On pourrait même lire le film à l’aune de cette sentence : « Dis-moi où tu loges et je te dirai qui tu es. » Ainsi, Émilie est attachée à cet appartement, ce qui dénote chez elle, malgré les apparences d’une vie sexuelle rythmée par des « plans cul », un désir de constance.

Il reste 71% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.