Chlordécone : Enfin une réparation ?

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 1 décembre 2021
Partager :

Le gouvernement vient d’annoncer que le cancer de la prostate serait reconnu comme maladie professionnelle liée à l’usage du chlordécone, avant fin 2021. Une bonne nouvelle, alors qu’Emmanuel Macron affirmait, lors du grand débat national, qu’« il ne faut pas aller jusqu’à dire que c’est cancérigène parce [que ce]n’est pas vrai et qu’on alimente les peurs ». Espérons que ce soit un vrai pas en avant pour les victimes, et pas un énième coup de com préélectoral. Mais il ne faudra pas oublier les autres maladies : selon Santé publique France, plus de 90 % des adultes en Guadeloupe et en Martinique sont contaminés par ce pesticide qui a empoisonné les corps et les sols des Antilles pour des centaines d’années.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don