Réfugiés : Attaque raciste et répression policière

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 15 décembre 2021
Partager :

Un homme a attaqué au sabre un camp d’exilés, en plein Paris, le 8 décembre. Six tentes ont été lacérées et deux hommes soudanais ont été blessés. L’un d’eux était, le soir des faits, dans un état grave. Le lendemain, un rassemblement de soutien aux victimes, « en grande détresse psychologique et émotionnelle », selon Médecins du monde (MDM), était organisé sur place. Il a été réprimé par la police. « Dans un premier temps, les personnes présentes ont toutes été nassées sans sommation puis verbalisées d’une amende de 135 euros », rapporte l’association humanitaire. Un de ses salariés a même été interpellé pour rassemblement non déclaré, avant d’être relâché sans poursuites. Au bouclage de ce journal, le 14 décembre, ni le ministère de l’Intérieur ni la préfecture de police n’ont réagi à l’attaque.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don