Amazon continue sa guerre antisyndicale

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 12 janvier 2022
Partager :

Depuis novembre 2021, le consultant Edward Echanique travaille pour Amazon avec une mission : persuader les salariés de l’entrepôt de Staten Island, le plus gros entrepôt de New York, de ne pas adhérer au Amazon Labour Union, un syndicat indépendant. Mais il est loin d’être novice dans le domaine. En 2015, il a travaillé pour le Trump International Hotel de Las Vegas pour écraser une lutte syndicale menée par des employés à bas salaires, notamment les femmes de ménage. Ce n’est pas le premier signal anti-syndicat envoyé par le géant du commerce en ligne : une très forte campagne contre la création d’un syndicat dans le centre de traitement d’Amazon à Bessemer, en Alabama, avait eu lieu l’année dernière.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don