Feux au vert pour Stop Bolloré

Le nouveau collectif, dont Politis est membre fondateur, poursuit sa mobilisation et lance de nouvelles initiatives contre la concentration dans les médias et la droitisation du débat public.

Au sein du collectif Stop Bolloré, c’est l’effervescence. Depuis le mercredi 16 janvier, jour du lancement de sa campagne, il croule sous les mails d’organisations et de particuliers désireux de rejoindre l’appel contre la concentration dans les médias et pour l’indépendance journalistique. « Nous n’avons même pas encore fini de traiter les premiers mails, constate Arié Alimi, avocat membre de la Ligue des droits de l’Homme et qui compte parmi les fondateurs du collectif. Nous en avons encore 800 en attente. Nous avons été un peu dépassés par le succès de l’appel. » Avec près de 500 signatures déjà enregistrées et visibles sur le nouveau site Internet du collectif, 1 300 personnes et organisations ont donc rejoint le mouvement.

Stop Bolloré n’en est qu’à ses débuts et entend bien poursuivre la mobilisation. Il organisera un meeting, à la mi-mars, pour établir un suivi des initiatives déjà lancées – la saisine de l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et la plainte au pénal (lire Politis n° 1693) – et annoncer d’autres procédures à venir. Parmi elles, une requête auprès de la Commission européenne sur l’acquisition de la maison d’édition Hachette, propriété du groupe Lagardère, par Vincent Bolloré. L’objectif : s’opposer à la transaction et empêcher que les mastodontes ne se positionnent sur le marché sans concertation avec les petites maisons d’édition et les libraires, directement concernés.

Stop Bolloré rassemble et vise large.

Il reste 67% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.