Dossier : Comment la Macronie a abîmé l'école

L'école de Jean-Michel Blanquer, entre neurosciences et IIIe République

Pilier de la Macronie, Jean-Michel Blanquer a imprimé sa marque sur « son » école. S’il la veut à la fois élitiste, universelle et égalitaire, elle s’avère passéiste et néolibérale.

Depuis deux ans, il n’a cessé de le marteler. Pour Jean-Michel Blanquer, l’école doit rester ouverte, coûte que coûte et malgré un contexte pandémique mondial. C’est d’ailleurs le titre de son livre, École ouverte, publié en 2021. Mais quelle école souhaite réellement le ministre de l’Éducation ? En poste depuis l’élection d’Emmanuel Macron en 2017, l’ancien directeur de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales détient un record : celui de la longévité Rue de Grenelle. Son modèle, il le…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Annie Ernaux : « J’ai l’habitude de regarder les choses en face ! »

Culture accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.