Au musée Soulages, des visions hors normes

Au musée Soulages, une exposition éclairante met en regard les foisonnants univers disruptifs de Gaston Chaissac et du mouvement CoBrA.

Jérôme Provençal  • 16 mars 2022 abonné·es
Au musée Soulages, des visions hors normes
Het laddertje, de Constant Nieuwenhuys, 1949.
© Philippe Rocher

Juché sur les hauteurs de Rodez, le musée Soulages – large bâtiment aux lignes épurées – invite d’abord à s’immerger dans l’œuvre intensément irradiante de Pierre Soulages via plusieurs grandes salles conçues et aménagées avec la plus exacte rigueur, en particulier quant à la présence de la lumière, naturelle ou artificielle. Par ailleurs, deux fois par an, le musée accueille, dans une vaste salle prévue à cet effet, une exposition temporaire consacrée à un·e artiste ou à une thématique spécifique.

Intitulée « Chaissac & CoBrA, sous le signe du serpent », l’exposition actuelle prolonge et complète l’exposition

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes