Betty Davis : La foudre funk

Créatrice d’une musique dure et crue, Betty Davis est morte le 9 février, à 77 ans. Sa carrière fut aussi fulgurante que percutante.

Betty Davis (née Mabry) porte en elle les paradoxes d’une grande artiste qui aurait pu passer à la postérité pour de mauvaises raisons. Pour les amateurs de jazz, elle est d’abord un visage, imprimé sur la couverture de l’album de Miles Davis de 1968, Filles de Kilimanjaro. Lorsque le disque paraît, Betty et le trompettiste sont mariés et Miles offre à sa jeune épouse – elle a vingt ans de moins que lui – un des plus beaux titres de l’album : « Miss Mabry ». Sa relation avec Miles influencera profondément…

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.