Neue Grafik : Black Power

Neue Grafik Ensemble publie Foulden Road Part II, ode fervente à la communauté noire.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Opérant sous un trompeur nom de scène germanisant, Neue Grafik, le musicien français Fred N’thepe – DJ et multi-instrumentiste, en particulier claviériste – s’est d’abord fait connaître avec des productions solos plutôt orientées house. Installé depuis 2017 à Londres (et non pas à Berlin), il y a fondé Neue Grafik Ensemble sous l’impulsion du Total Refreshment Centre, l’un des plus ardents foyers de la bouillonnante scène jazz locale.

Réunissant plusieurs protagonistes de ladite scène, cette formation s’est révélée en 2019 avec Foulden Road, mini-album (7 morceaux, 29 minutes) qui véhicule un idiome musical élégamment métissé, quelque part entre jazz, soul, hip-hop et house.

Intitulé Foulden Road Part II, ce qui suggère l’idée d’un diptyque (voire d’une série plus longue),le deuxième mini-album – 7 morceaux, 27 minutes – s’inscrit de facto dans la continuité stylistique du premier et traduit une hausse sensible du degré d’intensité. En outre, l’atmosphère générale de ces nouveaux morceaux se révèle plus sombre, moins légère, le processus créatif ayant été marqué à la fois par la pandémie de covid-19 et les manifestations du mouvement Black Lives Matter.

Harangue brève mais de grande amplitude, portée d’une voix profonde par la musicienne et poétesse Ma.Moyo, originaire du Zimbabwe, « Black Bodies » ouvre l’album en beauté. Lui succède « Queen Assa », vigoureux instrumental afro-jazz inspiré par Assa Traoré, auquel fait écho plus loin « For Adama », un autre instrumental, au titre tout à fait explicite, dans une veine soul-jazz mélancolique.

Avec ou sans paroles, tantôt méditatifs tantôt vindicatifs, tous les morceaux de Foulden Road Part II célèbrent ainsi la puissance noire et forment un (black) bloc vibrant de ferveur.

Foulden Road Part II, Neue Grafik Ensemble, Total Refreshment Center.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.