« C’est comme ça (si vous voulez) », de Julia Vidit : Vertige de la vérité

Avec C’est comme ça (si vous voulez), Julia Vidit nous fait découvrir un Luigi Pirandello méconnu. Une tragicomédie cruelle et délicieuse.

Pour creuser la question de la vérité au théâtre et dans la vie, la metteuse en scène Julia Vidit, directrice de La Manufacture-Centre dramatique national de Nancy depuis un an, n’a pas de direction préétablie. Après un texte du Russe Ivan Viripaev, llusions, puis une pièce de Corneille rarement montée, Le Menteur, elle adapte et met en scène un texte qu’elle a découvert il y a dix ans, La Bouche pleine de terre, du Serbe Branimir Scepanovic. Avec ce chef-d’œuvre des Balkans, dont les quelques éditions en…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Marlène Schiappa au tribunal

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Poutine, une aubaine pour Washington

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.