« C’est comme ça (si vous voulez) », de Julia Vidit : Vertige de la vérité

Avec C’est comme ça (si vous voulez, Julia Vidit nous fait découvrir un Luigi Pirandello méconnu. Une tragicomédie cruelle et délicieuse.

Anaïs Heluin  • 27 avril 2022 abonné·es
« C’est comme ça (si vous voulez) », de Julia Vidit : Vertige de la vérité
© Anne Gayan

Pour creuser la question de la vérité au théâtre et dans la vie, la metteuse en scène Julia Vidit, directrice de La Manufacture-Centre dramatique national de Nancy depuis un an, n’a pas de direction préétablie. Après un texte du Russe Ivan Viripaev, llusions, puis une pièce de Corneille rarement montée, Le Menteur, elle adapte et met en scène un texte qu’elle a découvert il y a dix ans, La Bouche pleine de terre, du Serbe Branimir Scepanovic. Avec ce chef-d’œuvre des Balkans, dont les quelques éditions en France sont loin d’avoir provoqué la reconnaissance méritée, elle prouve avec force sa capacité à créer une

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes