Iran : Détenus abandonnés et impunité

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 13 avril 2022
Partager :

Les autorités carcérales privent ouvertement de soins de santé vitaux les détenu·es malades, tout en refusant d’enquêter sur les morts en détention qui résultent d’actes illégaux et d’amener les responsables présumés à rendre des comptes. Conformément à des pratiques profondément ancrées, dénonce l’organisation Amnesty International, « dont découle une impunité systématique en Iran, les autorités continuent à refuser de diligenter la moindre enquête indépendante et transparente sur les morts en détention qui auraient été précédées d’un refus de soins, et ne font pas le nécessaire pour que les personnes soupçonnées d’être pénalement responsables soient poursuivies et sanctionnées ». Un dernier rapport de l’organisation décrit les circonstances entourant la mort en détention de 92 hommes et 4 femmes.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don