Chris Ware, politiques strips

Le Centre Pompidou met en lumière un auteur majeur de la bande dessinée, subtil analyste de la société de consommation états-unienne.

Lucas Sarafian  • 22 juin 2022 abonné·es
Chris Ware, politiques strips
Le dessinateur a réalisé plusieurs couvertures du New Yorker.
© Hervé Véronèse – Centre Pompidou

Loin, très loin du rêve américain. Chez Chris Ware, on est souvent en présence d’un personnage seul, inadapté au monde. Il y a aussi beaucoup de silence, qui témoigne des difficultés pour construire une relation humaine. La raison en est simple : le mitage progressif de nos modes de vie par la société de consommation. Mais jamais l’auteur, lauréat du 49e Grand Prix d’Angoulême en 2021 et « génie du dessin qui se déteste lui-même », selon les mots de Riad Sattouf, ne l’énonce ainsi.

C’est au milieu

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes