« Mizrahim », de Michale Boganim : Terre hostile

Dans Mizrahim, Michale Boganim met au jour le racisme dont sont victimes en Israël les juifs non ashkénazes.

Christophe Kantcheff  • 7 juin 2022 abonné·es
« Mizrahim », de Michale Boganim : Terre hostile
© Ex Nihilo / Dulac Films

M izrahim, le quatrième long-métrage de Michale Boganim, raconte la suite de ce que montrait Simone Bitton dans Ziyara (lire Politis n° 1682, 1er décembre 2021). Il y était question de l’empreinte laissée au Maroc par les juifs exilés en Israël, dans les

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes