Morts dans l’indifférence générale

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 8 juin 2022
Partager :

Une personne meurt en détention tous les deux jours en moyenne. Le collectif Les Mort·e·s de la prison organise, le 8 juin, pour la quatorzième année consécutive, un hommage aux personnes décédées dans le plus grand des silences. Pour l’année 2021, le constat est violent :
la Cimade a relevé près de 250 décès en prison, dont 50 % de suicides. Des chiffres qui ne peuvent être dissociés des conditions de détention, soulignées par l’association : « la surpopulation importante dans les maisons d’arrêt (137 %), les conditions matérielles souvent indignes, l’oisiveté subie, des personnes pouvant rester enfermées 22 heures sur 24 en cellule, l’isolement relationnel et affectif ».

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don