Dossier : Bifurquer : ces jeunes qui sautent le pas

Fronde dans les écoles d’ingénieurs

Les diplômés dénoncent des cursus obsolètes, voire complices des crises actuelles.

C’est une vidéo cash, qui approche le million de vues sur YouTube. Le 10 mai, lors de la séance de remise de leur diplôme, huit jeunes ingénieur·es d’AgroParisTech dégomment à boulets rouges, pendant sept minutes, le cursus qui les a préparé·es à des carrières en production agricole et forestière, en biotechnologie et en gestion de l’environnement. Soit à exercer des jobs où ils trafiqueront des plantes pour des multinationales qui asservissent toujours plus les agricultrices et les agriculteurs, concevront des plats préparés et des chimiothérapies pour soigner ensuite les maladies causées, développeront des énergies dites « vertes » qui permettent d’accélérer la numérisation de la société tout en polluant et en exploitant à l’autre bout du monde… « Les choisir, c’est nuire en servant les intérêts de quelques-uns », martèlent ces diplômé·es.

Il reste 68% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.