La presse libre en mal de papier

Face à une hausse inédite du prix du papier, la presse écrite indépendante serre les dents et s’adapte pour survivre.

C ’est comme si le sol s’était dérobé sous nos pieds et que nous étions tombés d’une falaise », se désole Ivan Gaudé, alias « Ivan le Fou », cofondateur et directeur de Canard PC, magazine hebdomadaire et indépendant consacré à l’actualité du jeu vidéo. Dès le 20 juin, le journaliste annonce à ses lecteurs que son journal traverse une crise inédite, dans un article au titre évocateur : « Canard PC perd des plumes ».En cause, l’explosion du prix du papier graphique, destiné à la presse. Entre les mois de janvier 2021 et mai 2022, la valeur de cette matière première indispensable à la fabrication d’un journal s’est envolée de plus de 70 %.

Selon Paul-Antoine Lacour, délégué général de la Copacel, syndicat de l’industrie papetière française, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette crise. En février 2022, la guerre éclate entre l’Ukraine et la Russie, première productrice mondiale de gaz naturel. Les tensions politiques achèvent de faire flamber les prix de l’énergie, en hausse depuis l’année précédente. Dans le même temps, la pâte à papier s’est raréfiée. La faute, déjà, à une demande mondiale trop élevée, et au blocage récent d’un certain nombre de ports en Chine. « La moitié de la pâte utilisée en France est importée et ce blocage a accru le délai et le prix du transport des matières premières », ajoute Paul-Antoine Lacour.

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.