Dossier : Bifurquer : ces jeunes qui sautent le pas

Portrait - Adrien : En mode transport

Il se rêvait en pilote de ligne. Face à l’impossible « avion vert », ce militant d’Extinction Rebellion s’est tourné vers le train.

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Air connu. Quoique. À cet âge, voilà déjà un moment qu’Adrien, né en 2001, voit son avenir en pilote d’avion, aux manettes des moyens et longs courriers. « Ça reste majestueux quand on arrive à faire voler un avion de trois cents tonnes ! » Ça laisse aussi rêveur. Il entame alors les études adéquates, au sein d’une famille dont la mère est documentaliste et le père maître d’hôtel. Un bac scientifique d’abord, avant de passer les concours d’entrée. Il est reçu en février 2020 et s’apprête à intégrer une école de pilotes en Belgique. Coût de l’école : 100 000 euros tout de même. Mais il sait que, vu les salaires à venir, « c’est facilement remboursable ». Tombe le covid. Inattendu. Et tout est suspendu, surtout dans le secteur aérien.

Il reste 78% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.