Au Chili, un vent de désinformation contre la nouvelle Constitution

Les forces conservatrices usent de tous les stratagèmes pour saborder le texte remis au président progressiste Gabriel Boric, soumis à référendum ce 4 septembre.

Marion Esnault  • 31 août 2022 abonné·es
Au Chili, un vent de désinformation contre la nouvelle Constitution
© Des affiches catastrophistes en faveur du non au référendum. (Photo : MARCELO HERNANDEZ/Getty Images South America/Getty Images/AFP.)

Sur Twitter, le 29 juillet, une vidéo devient virale. On y voit Constanza Hube, ancienne députée constituante de l’UDI, un parti politique chilien conservateur, distribuer des manuels en faveur du non au référendum sur la nouvelle Constitution, qui se tient le 4 septembre. Le problème ? Ils contiennent de fausses déclarations et utilisent des couleurs et des symboles similaires à ceux du texte. Le livre distribué mentionne en effet sur sa couverture : « Guide pratique des mensonges de la Constitution de la Convention », quand le document officiel est intitulé « Guide pratique de la Constitution de la Convention » !

Avec cette légère nuance, le « manuel » propage ainsi des contrevérités sur la proposition constitutionnelle. On peut y lire, par exemple : « Ils promettent le droit à la santé, mais vous ne pourrez pas choisir où aller et votre contribution à la santé ira obligatoirement au public » ; « Ils promettent le droit à l’éducation, mais ils éliminent les écoles privées subventionnées et ne vous laissent pas choisir l’éducation de vos enfants. »

Beaucoup

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 9 minutes