Le Foch, vaisseau fantôme en Méditerranée

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 31 août 2022
Partager :

Ex-fleuron de la marine française mis en service en 1963, le porte-avions Foch avait été vendu en 2000 au Brésil et désarmé en 2017. Parti de Rio de Janeiro le 4 août, il devait être démantelé par une entreprise turque d’Izmir. Le 9 août, Ankara a annulé l’opération, réclamant un nouvel « inventaire des substances dangereuses » à la suite de l’action en justice menée par un collectif d’associations écologistes et de chambres professionnelles. Si, juridiquement, la France n’entre en rien dans cette affaire, le pays demeure symboliquement responsable de son ancien navire amiral, qui erre actuellement en Méditerranée, faute de port pour l’accueillir.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don