Le commissaire aux comptes de Lagardère poursuivi

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 14 septembre 2022
Partager :

Guy Isimat-Mirin a-t-il couvert les malversations financières d’Arnaud Lagardère ? Chargé, entre 2014 et 2018, de la certification des comptes de Lagardère Capital Management – société personnelle d’Arnaud Lagardère –, il est poursuivi par le Haut Conseil du commissariat aux comptes, accusé de « manquements » et de « non-révélation de faits délictueux au procureur de la République de Paris » et à Tracfin. Le fils de l’industriel Jean-Luc Lagardère, décédé en 2003, utilisait cette société pour ses dépenses personnelles, les frais d’entretien de ses propriétés et l’apurement de ses dettes. Le Parquet national financier avait d’ailleurs ouvert une information judiciaire, en avril 2021, pour « abus de biens sociaux, achat de votes, comptes inexacts et diffusion d’information fausse et trompeuse ».

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don