À La Clusaz, la mégabassine prend l’eau

En Haute-Savoie, associations et militants occupent un bois où un projet de retenue collinaire cristallise les tensions sur fond de « transition de la montagne ».

Koupaïa Rault  • 19 octobre 2022 abonné·es
À La Clusaz, la mégabassine prend l’eau
© Les opposants espèrent tenir à la « Cluzad » jusqu’au 1er décembre, date après laquelle les bûcherons ne pourront plus venir. (Photo : Koupaïa Rault.)

Au cœur du bois de la Colombière, au bord du domaine skiable de La Clusaz, un puissant « à table ! » résonne dans l’air frais de la montagne. Aussitôt, un petit garçon surgit du haut de son arbre pour partager un bon repas avec des adultes encagoulés. Il y a à peine trois semaines, la forêt était paisible et seuls les promeneurs s’y aventuraient. Aujourd’hui, des dizaines de militants s’y affairent à la construction de cabanes et de barricades pour protéger cet espace naturel, menacé par l’imminence des travaux de construction d’une mégabassine.

Le 19 septembre, le préfet signait la déclaration d’utilité publique autorisant la mairie à mener à bien son projet, pourtant décrié à de multiples reprises. L’automne dernier, déjà, le verdict de l’enquête publique était tombé : 76 % d’observations s’opposant au projet sur plus de 1 800 formulaires récoltés.

Quelques mois plus tard, une poignée de membres d’Extinction Rebellion Annecy bravaient la neige en occupant le bois durant deux semaines, obtenant ainsi le report des travaux. Cet été encore, le réseau de luttes locales des Soulèvements de la Terre appelait à une grande marche dans le cadre de sa campagne

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 9 minutes