Dupond-Moretti va-t-il choisir son juge ?

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 5 octobre 2022
Partager :

Décidément, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti cumule les conflits d’intérêts. Il est renvoyé devant la Cour de justice de la République (CJR) pour « prise illégale d’intérêts », accusé d’avoir profité de sa fonction pour régler ses comptes avec des magistrats contre lesquels il bataillait en tant qu’avocat. Problème : François Molins, procureur général près de la Cour de cassation, principal accusateur dans les procès au CJR, est sur le départ : il atteindra en 2023 la durée maximale à ce poste, soit cinq ans. Éric Dupond-Moretti, en tant que garde des Sceaux, devra désigner son remplaçant et, par conséquent, son principal accusateur au procès. Pratique !

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don