« La combattante » de Camille Ponsin : le savoir qui sauve

Le documentariste dresse le portrait d’une militante infatigable dont les connaissances sur le Darfour lui permettent d’aider efficacement les exilés.

Christophe Kantcheff  • 4 octobre 2022 abonné·es
« La combattante » de Camille Ponsin : le savoir qui sauve
© Photo : Minima Production.

Le film s’ouvre sur une vieille dame dans son appartement. Elle est d’un âge avancé, marche précautionneusement entre des piles de dossiers et l’imprimante de son ordinateur. Elle cherche des documents, ne se souvient plus où elle les a rangés. On ne sait encore rien d’elle, mais il est manifeste que cet appartement ne correspond pas à l’idée que l’on se fait d’un intérieur voué au repos. Le lieu respire au contraire l’activité, traduit la présence d’une femme encore sur la brèche.

Telle

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 4 minutes