« Papiers, logement, égalité »

L’oeil de Politis sur l’actualité de la semaine en bref.

Politis  • 12 octobre 2022
Partager :

C’est ce slogan que chantaient les manifestants réunis dans la cour de l’Hôtel de ville de Paris le vendredi 7 octobre. Organisé par le collectif La Chapelle debout, ce rassemblement était mobilisé pour obtenir un rendez-vous avec la maire de Paris, Anne Hidalgo, et son adjoint au Logement, Ian Brossat, au sujet – entre autres – de l’Ambassade des immigré·es.

Ce squat, ouvert en avril dernier dans le IXe arrondissement, abritait réfugiés et demandeurs d’asile. En juin, Ian Brossat avait promis à l’Ambassade des « solutions de relogement », selon le communiqué de La Chapelle debout, qui réclame que ces engagements soient tenus.

Les collectifs de soutien aux réfugiés et aux sans-papiers déplorent que Paris soit devenu une « ville refuge pour les touristes », avec la fermeture annoncée de 14 000 places d’hébergement d’urgence par le gouvernement, en préparation des Jeux olympiques de 2024.

Mais ils dénoncent aussi, depuis le début de la guerre en Ukraine, un traitement différencié entre réfugiés blancs et racisés. L’occupation de la cour de l’Hôtel de ville semble avoir porté ses fruits : le collectif a annoncé avoir obtenu de la mairie un rendez-vous à l’Ambassade avec l’ensemble des habitants, ainsi que son soutien auprès des préfectures.

Brèves
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don