« Emmanuel Macron intoxique le débat climatique »

Alors que s’ouvre la COP 27, Clément Sénéchal, chargé de campagne climat à Greenpeace France, dénonce l’inquiétant manque d’ambitions de la France.

Vanina Delmas  • 2 novembre 2022 abonné·es
« Emmanuel Macron intoxique le débat climatique »
© Le Président a développé tout le registre du greenwashing autour du techno-solutionnisme. (Photo : Joël Saget/AFP.) (Photo Clément Sénéchal : DR.)

Après un été dramatique à cause des sécheresses et des inondations qui ont fait des milliers de victimes aux quatre coins du monde, en particulier dans les pays du Sud, on peut espérer une réaction à la hauteur de la communauté internationale. Ce contexte jouera sûrement lors de la conférence mondiale sur le climat (COP 27), qui se déroule du 6 au 18 novembre à Charm El-Cheikh, en Égypte.

Clément Sénéchal, de Greenpeace France, espère des engagements forts et précis sur la question des énergies fossiles, pour plus de justice climatique envers les pays du Sud. Il scrutera également la position de la France, qui a perdu depuis longtemps son image de championne du monde du climat.

À la fin de la COP 26, les engagements nous conduisaient vers une hausse des températures de 2,4 °C à la fin du siècle. Où en sommes-nous sur les objectifs climat des États ?

Clément Sénéchal : Un des piliers de cette COP 27 est la question de l’atténuation, appuyée sur les objectifs climatiques, les résultats et les politiques publiques. L’an dernier, les engagements n’étaient pas suffisants pour avoir une chance de limiter la hausse des températures à 1,5 °C, qui est l’objectif de l’accord de Paris.

À la suite d’une décision de la COP 26 l’an dernier, les États avaient jusqu’au 23 septembre pour rehausser leurs engagements et tenter de rattraper ce retard. Seuls 24 pays

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 9 minutes