Ivry jumelé avec une commune sahraouie

Politis  • 30 novembre 2022
Partager :

C’est un petit événement dans l’histoire du soutien de certaines mairies progressistes françaises, souvent communistes, à la lutte du peuple sahraoui contre l’occupation par le Maroc (depuis 1975) de l’ancienne colonie espagnole. Cela faisait en effet plus de trente ans qu’une commune française n’avait pas signé une convention de ce type : la ville d’Ivry-sur-Seine a acté le 25 novembre son jumelage avec la commune de Mejik, située dans les territoires octroyés par l’Algérie à la République arabe sahraouie démocratique autour de Tindouf. Le maire d’Ivry, Philippe Bouyssou (PCF), a rappelé le soutien de la municipalité aux peuples palestinien et sahraoui, tous deux privés du droit à l’indépendance et à l’autodétermination.

Résistances
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don