Le droit à l’IVG (presque) dans la Constitution

Politis  • 30 novembre 2022
Partager :
Le droit à l’IVG (presque) dans la Constitution
© Xose Bouzas / Hans Lucas via AFP

Une ovation et l’hymne du Mouvement de libération des femmes « Debout les femmes » ont résonné au Palais-Bourbon. L’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi visant à inscrire l’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) dans la Constitution. Portée par La France insoumise, la mesure a obtenu 337 voix pour et 32 contre. Un beau score, rendu possible par l’accord trouvé entre LFI et Renaissance sur la formulation : « La loi garantit l’effectivité et l’égal accès au droit à l’interruption volontaire de grossesse. » Mais rien n’est gagné : la proposition de loi doit être votée dans les mêmes termes par le très conservateur Sénat, puis doit soit obtenir les trois cinquièmes de voix du Congrès ou être validé par voie référendaire. 

Résistances
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don