« Le monde de Kaleb » : sans papiers, avec amour

Un premier long-métrage qui montre la création d’une famille d’élection.

Christophe Kantcheff  • 1 novembre 2022 abonné·es
« Le monde de Kaleb » : sans papiers, avec amour
© Un film qui montre un collectif lié par des solidarités affectives, où chacun trouve à se réchauffer auprès des autres. (Photo : JHR Films.)

Kaleb, 10 ans, est le jeune fils de Betty, venue d’Éthiopie plusieurs années plus tôt, mais toujours sans papiers. Son parcours pour régulariser sa situation est particulièrement compliqué parce qu’elle n’a plus de famille dans son pays

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes