« Le Train de Proust » : destination méconnue

Bertrand Leclair révèle en quoi la Recherche est un récit initiatique et où elle emmène son lecteur.

Christophe Kantcheff  • 9 novembre 2022 abonné·es
« Le Train de Proust » : destination méconnue
Marcel Proust, en 1895.
© Leemage via AFP.

À l’occasion de la commémoration du centenaire de la mort de Marcel Proust, il est possible d’éviter de se conduire en touriste littéraire. De se focaliser sur l’auteur, sa personnalité, son cadre de vie et ses amis, aux dépens de l’œuvre. De ne voir dans À la recherche du temps perdu qu’un chef-d’œuvre clos sur lui-même, une cathédrale de langue morte, un roman admirable mais réifié et pétrifiant.

En lisant le livre passionnant de Bertrand Leclair, par exemple. Son titre, choisi pour moult raisons

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 4 minutes