Ocean Viking : un naufrage diplomatique

La crise du bateau humanitaire de SOS Méditerranée a exacerbé les tensions autour de l’accueil des réfugiés dans l’Union européenne.

Zoé Neboit  • 16 novembre 2022 abonné·es
Ocean Viking : un naufrage diplomatique
© Quatrième sauvetage pour l'Ocean Viking pendant une rotation, un bateau de détresse avec 59 personnes. (BENJAMIN GUILLOT-MOUEIX / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP.)

Ces 21 jours d’errance en mer pour l’Ocean Viking de SOS Méditerranée et ses 234 rescapés ont été pour l’Europe comme une longue léthargie dont on se réveille avec un méchant mal de crâne. Après que l’Italie et Malte ont refusé d’appliquer le droit maritime international d’assistance, la France s’est finalement résolue à accueillir le navire à Toulon le 11 novembre, les bras (à moitié) ouverts.

Rien n’a-t-il donc changé depuis 2018 et la crise de l’Aquarius, quand 600 réfugiés avaient

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes