Ces millionnaires qui nous gouvernent

Les différentes déclarations d’intérêts et de patrimoine du gouvernement ont été publiées jeudi 1er décembre par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Et le bilan est clair : nous sommes gouvernés par des millionnaires !

Politis  • 5 décembre 2022
Partager :
Ces millionnaires qui nous gouvernent
© Ludovic MARIN / POOL / AFP

Pour eux, pas de problème de pouvoir d’achat. Jeudi 1er décembre, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié les déclarations d’intérêts et de patrimoine des membres du gouvernement. Leurs montants, récapitulés par Le Monde, laissent pantois. 19 ministres sur 41 sont millionnaires. 30 sont à la fois dans les 10% des Français qui gagnent le mieux leur vie et dans les 10% de ceux qui possèdent le plus. Pour un minimum de représentativité, on repassera.

Twitter

En chargeant ce tweet, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter.
En savoir plus

Charger le tweet

En tête de liste, avec le patrimoine le plus important, figure Franck Riester, ministre chargé des relations avec le Parlement. Près de 11 millions d’euros, rien que ça. Du côté des revenus, Éric Dupond-Moretti a gagné plus de trois millions d’euros en cinq ans. Des quatre derniers gouvernements, celui d’Elisabeth Borne est le plus fortuné, dépassant celui d’Edouard Philippe qui avait déjà écrasé la concurrence avec un patrimoine brut moyen par ministre d’1,6 million d’euros. Le nouveau record est désormais fixé à près de 1,9 million d’euros.

Quand, jour après jour, les Français voient leur pouvoir d’achat fondre sous les coups de l’inflation, ce montant et cette hausse frôlent l’indécence – pour rester poli. Car, ne l’oublions pas, ce sont les mêmes qui ont refusé l’augmentation du SMIC à 1 500 euros. Ce sont eux qui ont sucré 5 euros d’APL aux plus précaires. Eux, aussi, qui s’acharnent sur les chômeurs et leurs droits depuis cinq ans. Qui refusent, toujours, de taxer les superprofits. Leur bonne fortune, que reflètent ces chiffres, ne les prédispose pas à connaître les conditions de vie d’un smicard ou d’un chômeur.

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don