Parlement de la Nupes : opération décloisonnement ?

Le Parlement de la Nouvelle Union populaire, écologique et sociale saura-t-il agréger les forces sociales, intellectuelles, artistiques et politiques lors de la séquence majeure qui s’annonce ?

Pierre Jacquemain  • 11 janvier 2023 abonné·es
Parlement de la Nupes : opération décloisonnement ?
Aurélie Trouvé, députée de la 9e circonscription de Seine-Saint-Denis, présidente du parlement de la Nupes en juin 2022, à La Bellevilloise à Paris, lors d'une réunion publique.
© Virginie Haffner / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP.

L’une des raisons des échecs de la gauche au cours de ces dernières décennies réside sans doute dans son éparpillement. Des mondes qui existent, s’inventent, mais sans jamais se rejoindre. En s’ignorant parfois. En méprisant les histoires de chacun, souvent. Les politiques, les syndicats, les organisations non gouvernementales, les artistes, les intellectuels. Chacun a sa place. De coagulation, il n’y a point. De convergence non plus.

Ainsi Jean-Luc Mélenchon a-t-il théorisé l’idée qu’il fallait vivre ce collectif dans une même organisation. C’était son projet de « Fédération » ou de « Front populaire ». L’objectif : décloisonner. En finir notamment avec la charte d’Amiens, qui confère aux seules organisations syndicales la défense des revendications des travailleurs, de manière indépendante des organisations politiques.

« Il faut savoir faire équipe et savoir joindre les efforts de mobilisation entre la sphère politique et la sphère du mouvement social. Et je dis “le mouvement social” en pensant non seulement au

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Idées
Publié dans le dossier
50 idées nouvelles pour la gauche
Temps de lecture : 4 minutes

Pour aller plus loin…

« La crise sénégalaise est un héritage de la Françafrique »
Françafrique 21 février 2024 abonné·es

« La crise sénégalaise est un héritage de la Françafrique »

Le Sénégal portait en France l’image flatteuse d’une « vitrine démocratique » en Afrique de l’Ouest. Mais le report par le président Macky Sall du scrutin présidentiel du 25 février a brutalement changé la donne. Un « coup d’État civil », qualifient la journaliste Fanny Pigeaud et l’économiste Ndongo Samba Sylla, coauteurs d’un nouvel essai sur la Françafrique.
Par Patrick Piro
Gaza, cette moins que rien
Intersections 21 février 2024

Gaza, cette moins que rien

Les soldats israéliens n’hésitent pas à mettre en scène leurs exactions contre les Palestiniens dans des photographies, devenant des éléments fondamentaux du processus de torture lui-même.
Par Kaoutar Harchi
La révolte sans révolution des émeutes banlieusardes
Livre 21 février 2024 abonné·es

La révolte sans révolution des émeutes banlieusardes

Le politiste Alessio Motta revient sur quarante ans d’émeutes urbaines en analysant le processus qui les voit s’étendre sur une grande part du territoire, la plupart après des violences policières.  
Par Olivier Doubre
« Le système alimentaire mondial pourrait s’effondrer »
Entretien 14 février 2024 abonné·es

« Le système alimentaire mondial pourrait s’effondrer »

Depuis quarante ans, George Monbiot, éditorialiste britannique du Guardian, alerte sur les ravages écologiques. Dans son livre Nourrir le monde sans dévorer la planète, il s’attaque aux dérives du système alimentaire et se demande comment faire émerger un « monde d’après » agricole.
Par Tristan Dereuddre