L’appel des 50 « jeunes leaders positifs » au courage politique contre l’extrême droite

Pour faire de la France de demain un pays plus juste et plus solidaire, où chacun trouve sa place sans distinction, ils et elles appellent politiques et citoyen.nes à barrer la route au RN.

Collectif  • 3 juillet 2024
Partager :
L’appel des 50 « jeunes leaders positifs » au courage politique contre l’extrême droite
Rassemblement place de la République, à Paris, le 11 juin 2024, le soir de l'annonce d'une union de la gauche pour les législatives de juin et juillet.
© Maxime Sirvins

Nous signataires, avons pour point commun d’être lauréats du Top 35 des jeunes leaders positifs 2024, récompensé par Positiv, en partenariat avec les Echos Start. Nous mobilisons à nos côtés nos pairs, qui sont comme nous entrepreneurs, activistes, influenceurs, collaborateurs d’entreprises, dirigeants associatifs, journalistes, artistes, militants, et avant tout, citoyens.

Nous nous attelons sans relâche à résoudre des problèmes cruciaux de notre société : la lutte contre les inégalités sociales et territoriales, l’inclusion des publics vulnérables, la préservation de l’environnement et du Vivant.

Parce que nous sommes de cette génération qui veut faire de la France demain, un pays plus juste, plus solidaire, où chacun y trouve sa place sans distinction. Voilà ce qui nous rassemble !

Le péril imminent, c’est celui de la division, du rejet, des discriminations comme projet politique pour la France. Nous ne nous y méprenons pas, derrière sa nouvelle communication, c’est bien cela que propose le Rassemblement national.

Les fractures de la société ne se résolvent pas avec de nouvelles fractures entre les citoyens.

Le 30 juin, c’est atterrés que nous avons découvert les résultats : plus que jamais, l’extrême droite peut arriver au pouvoir et avoir les moyens de gouverner. Nous ne pouvons nous y résoudre. Pourtant, un barrage à l’extrême droite qui ne fait pas l’unanimité nous alerte. Nous en appelons à la responsabilité des candidats et candidates en ballotage défavorable dans des triangulaires (1) : le seul acte républicain est celui de se désister.

1

Il reste 44 triangulaires où le RN peut l’emporter, face au non-désistement des candidats.

L’histoire vous regarde, nous vous regardons.

Nous entendons la colère des classes sociales ouvrières, des petites villes de France, face à la hausse de la pauvreté, à la baisse du pouvoir d’achat, face aux inégalités et face à un pouvoir politique qui ne les écoute pas. Mais nous croyons que les fractures de la société ne se résolvent pas avec de nouvelles fractures entre les citoyens. La France est un pays riche de ses diversités mais pour cela nous devons ré-apprendre à vivre ensemble.

Nous nous dressons contre la politique de la stigmatisation. Nous promouvons une politique d’inclusion.

Nous nous dressons contre la politique de l’indifférence. Nous célébrons nos différences.

Nous nous dressons contre l’exclusion et l’érosion sociale. Nous tenons à retisser le lien et à assurer la cohésion sociale.

Des solutions concrètes existent face aux enjeux de pouvoir d’achat, d’énergie, d’inclusion, de justice sociale et climatique. Nous en voyons quotidiennement et nous les portons. Force est de constater qu’elles ne sont pas suffisamment visibles pour nos concitoyens, pas encore à l’échelle pour toucher plus largement la société.

Sur le même sujet : La République, c’est le barrage

Nous vivons un moment d’une importance cruciale ! Nous appelons donc également toutes les citoyennes et citoyens à prendre la mesure du moment et de l’enjeu de ce 2e tour des législatives ce dimanche : ne laissons pas le Rassemblement national nous dresser les uns contre les autres.

Mais alors que nous remplissons notre part du combat pour la justice sociale et contre les divisions, c’est maintenant aux politiques de remplir la leur.

Face au péril il y reste l’espoir, mais aussi et surtout, la responsabilité et le courage politique.


Les signataires de cette tribune sont lauréats du prix Top 35 des jeunes leaders positifs Positiv 2024, en partenariat avec Les Echos Start œuvrant au quotidien pour transformer positivement la société :

  • Hayatte Maazouza, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Nabil Bekhti, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Nadim Bellallahom, Président de Diversidays, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Féris Barkat, Cofondateur de Banlieues Climat, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Galo Diallo, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Alizée Lozac’hmeur, Fondatrice de Makesense, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Lumir Lapray, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs
  • Anthony Babkine, Co-fondateur et Délégué Général de Diversidays, Lauréat du Top 35 2022 et 2023
  • Antonio Martin Álvarez, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Elodie Binois, Présidente d’Ambitions Transitions, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Khalid Hima, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Arthur de Jerphanion, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Mathéo Gabon, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Alice Devès, Co-fondatrice de Média Petite Mu, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Rajae El harrak, Fondatrice de VEEBYA, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Clément Debosque, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Anne-Sophie Roux, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2024
  • Positiv, association fondatrice du classement Top35 des jeunes leaders positifs
  • Nassim Larfa, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2023
  • Hawa Dramé, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2023
  • Inès Seddiki, Lauréat Top35 des jeunes leaders positifs 2022
  • Rose Ameziane, Directrice Générale Digital College
  • Alan Caillaud, Co-directeur Moulin de Pont Rû
  • Sarah McGrath, CEO Women For Women France
  • Bolewa Sabourin, Danseur
  • Joséphine Goube, CEO Sistech
  • Rana Hamra, Directrice Exécutive ONG Humanity Diaspo
  • Camila Ríos Armas, association UniR Universités & Réfugié.e.s
  • Leïla Grison
  • Souad Boutegrabet, Les Descodeuses
  • Mariam Khattab, DG Mozaïk RH
  • Bouchra Aliouat
  • Fatene Ben Hamza
  • Hager Jemel Formetty, enseignante – chercheure
  • Rebecca Amsellem, Les Glorieuses
  • Hanieh Hadizadeh, Co-directrice SINGA PARIS
  • Walid Hajar Rachedi, Co-fondateur FRICTIONS
  • Karam Hassan, Fondateur de La Voix des Réfugiés
  • Live For Good
  • Réponses citoyennes
  • Rajaa Moussadik
  • Jaleh Bradea
  • Amir Bendjaballah
  • Ahmed Bouzouaïd
  • Karim Hechmi, Fondateur FindYourWay
  • Claudia Ruzzia
  • Sahdia Ichou, Journaliste
  • Méliza Guidjou, Journaliste
  • Amina Kalache, Journaliste
  • Mariam Touré, Cofondatrice Le front de la jeunesse populaire
  • Rania Daki, Cofondatrice Le front de la jeunesse populaire
  • Sarah Bennani, Cofondatrice Le front de la jeunesse populaire
  • Anas Daif, journaliste et créateur du podcast à l’intersection
  • Safya Fierce, créatrice de contenu et comédienne
  • Souba Manoharane-Brunel, Fondatrice de l’association écofeministe Les Impactrices
  • Thu An Duong, cofondatrice de Bissaï Media
  • Chiguecky Ndengila, cofondatrice de Bissaï Media
  • N’geur Sarr
Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Publié dans
Tribunes

Des contributions pour alimenter le débat, au sein de la gauche ou plus largement, et pour donner de l’écho à des mobilisations. Ces textes ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction.

Temps de lecture : 5 minutes
Soutenez Politis, faites un don.

Chaque jour, Politis donne une voix à celles et ceux qui ne l’ont pas, pour favoriser des prises de conscience politiques et le débat d’idées, par ses enquêtes, reportages et analyses. Parce que chez Politis, on pense que l’émancipation de chacun·e et la vitalité de notre démocratie dépendent (aussi) d’une information libre et indépendante.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Le boycott académique institutionnel des universités israéliennes est moralement nécessaire
Tribune 18 juillet 2024

Le boycott académique institutionnel des universités israéliennes est moralement nécessaire

Philippe Stamenkovic, philosophe des sciences à l’université d’Uppsala estime nécessaire de rompre avec les universités israéliennes collaborant activement avec les institutions étatiques du pays. Ce qui n’empêche pas les collaborations individuelles avec les voix universitaires critiques de la société israélienne.
Par Philippe Stamenkovic
Pas de fréquence pour les chaînes de la haine, C8 et CNews !
Tribune 15 juillet 2024

Pas de fréquence pour les chaînes de la haine, C8 et CNews !

L’Arcom a entamé une série d’auditions pour l’attribution ou le renouvellement de 15 fréquences de TNT. Nous publions une lettre ouverte afin d’obtenir le non-renouvellement des fréquences publiques de CNews et C8, deux chaînes de télévision mises au service de l’extrême droite par leur propriétaire, Vincent Bolloré.
Par Collectif
Pas de Nouveau Front populaire sans les quartiers populaires
Tribune 13 juillet 2024

Pas de Nouveau Front populaire sans les quartiers populaires

Plusieurs dizaines de collectifs, de personnalités, d’artistes et de militants actifs dans les quartiers populaires interpellent le Nouveau Front populaire pour que des personnes de terrain soient en responsabilité. Une initiative portée par l’Assemblée des quartiers.
Par Collectif
Stop au bashing de la France insoumise
Tribune 27 juin 2024

Stop au bashing de la France insoumise

Édouard Louis, Annie Ernaux, Michaël Löwy, Didier Eribon, Enzo Traverso et une centaine d’intellectuels demandent que cesse la campagne de dénigrement de LFI et de ses dirigeants, qui n’a d’autre but que de briser l’unité du Nouveau Front populaire.
Par Collectif