blog /

Publié le 29 décembre 2008

Madoff passait par les cases Euroclear et Clearstream…

None

Allez, en guise de réveillon, on livre à votre sagacité la découverte de David Leloup, journaliste belge qui écrit de temps à autre dans les colonnes de Politis. Son blog (www.mediattitudes.info) publie en détail les péripéties qui l'ont conduit à découvrir que Bernard Madoff, auteur de l'escroquerie du siècle, avait un compte dans la discrète Euroclear.

Euroclear est, avec Clearstream, désignée par les altermondialistes comme l'une des deux chambres de compensation internationale. Les puristes parlent de « dépositaires centraux internationaux de titres (International Central Securities Depository ou ICSD) » pour expliquer qu'Euroclear est une société internationale de règlement et de livraison pour les obligations, actions et fonds d'investissement. Euroclear est donc l'un des deux ICSD, l'autre étant Clearstream (ex-Cedel International), basé au Luxembourg. En France, elle reçoit les transactions de la chambre de compensation LCH.Clearnet.

« Le montant annuel des transactions sur titres dénouées (avalisées) par Euroclear dépasse les 300 000 milliards d’euros et la valeur des avoirs détenus pour ses clients est supérieure à 13 000 milliards d’euros. Euroclear Bank est notée AA+ par Standard & Poor's et Fitch Ratings », est-il écrit sur Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Euroclear). Or, l'homme aux 50 milliards partis en fumée, par le biais de sa filiale londonienne, la Madoff Securities International Limited, avait semble-t-il un compte chez Euroclear. Ce que dément Stéphanie Heng, chargée de communication chez Euroclear, explique David Leloup. Elle est même formelle sur ce point: « Madoff – que ce soit M. Madoff ou les sociétés à ce nom – n'était et n'est pas actif dans les entités du groupe Euroclear, et n'avait et n'a pas de compte en Euroclear Bank ».

Mais le journaliste raconte qu'il est tombé sur « un document intriguant, et vis-à-vis duquel Euroclear a réagi de façon étonnante ». Lisez la suite sur http://www.mediattitudes.info/2008/12/euroclear-cache-ses-liens-avec-madoff.html

David Leloup nous a aussi livré d'autres infos. Madoff avait aussi non pas un mais deux comptes chez Clearstream (non ouverts là-bas mais accessibles aux utilisateurs de Clearstream). Il avait un compte chez Swift. Commentaire du journaliste : « Tout cela tombe sous le sens pour un type comme lui. Les enquêteurs ont du grain à moudre ».

C'est à se demander pourquoi ils ne l'ont pas fait et pourquoi les agences de notation financière ont si bien noté Euroclear.

Pour se procurer les documents disparus depuis, voici les liens communiqués par David Leloup :

Preuve du résultat de recherche Google:
http://1.bp.blogspot.com/_xuBpcfmdZac/SVJuA-r9vRI/AAAAAAAAAhM/Le6-BTqkEVE/s1600-h/Euroclear_Madoff.jpg

Ils ont illico demandé à Google d'effacer cette trace: cette même
recherche Google aujourd'hui ne donne plus rien:

http://www.google.be/search?q=site%3Awww.euroclear.com+madoff

Le fichier Excel issu du cache de Google est ici:
- en HTML:

http://www.versionoriginale.be/cacheGoogle23-12-2008/

- en PDF:
http://documents.scribd.com/docs/qsmbasuxwnk5t08svf4.pdf


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.