blog /

Publié le 30 septembre 2010

Quand Arnaud Montebourg charge TF1...

None

Illustration - Quand Arnaud Montebourg charge TF1...
... C'est une jolie lettre , à lire sur le blog du député et président du conseil général de Saône-et-Loire. Explications et résumé:

  • Le 16 juin 2009, Arnaud Montebourg enregistre une interview avec Pierre Carles, le réalisateur et critique des médias, qui prépare un film sur TF1. Pendant l'installation du micro cravate utilisé pour l’entretien, le député explique: « C’est le moment de taper sur TF1, c’est pour ça que je vais vous donner un coup de main. »

  • Il y a deux mois, ses propos sont utilisés dans la première bande annonce du documentaire, diffusé sur la plateforme Touscoprod.com dans le but de récolter auprès des internautes de quoi boucler le budget post-production du film, «Fin de concession» :







  • Le 20 septembre 2010, Arnaud Montebourg reçoit au conseil général de Saône-et-Loire, une lettre recommandé de Nonce Paolini dans laquelle le PDG de TF1 lui demande de s'excuser pour les propos tenus dans la bande annonce, les jugeant «inadmissibles» .

  • Le 30 septembre 2010, en réponse, le député lui envoie une missive de trois pages à en-tête de l'Assemblée nationale, qu'il rend publique sur son blog et par twitter, après avoir écrit deux jours plus tôt ce tweet: «Bravo à Pierre Carles pour savoir saisir sincérité et vérité. TF1 doit accepter la critique et assumer ce qu'elle est. Fidèlement»

Arnaud Montebourg, dans sa lettre, non seulement ne s'excuse pas. Mais il attaque. «S'il est des excuses à présenter, je crois que c'est plutôt TF1 qui devrait les présenter à la France» , écrit-il au terme d'un joli réquisitoire contre la chaîne Bouygues. Une critique motivée par le fait que la chaîne «utilise à des fins commerciales le domaine public hertzien, propriété appartenant à la Nation toute entière» , ce qui à ses yeux oblige TF1 à accepter «la critique publique de ses agissements, puisque la télévision reste un bien collectif appartenant à tous les Français même si celle-ci s'exerce dans la forme [d'une] entreprise privée » .

Les critiques du député portent sur les liens entre la chaîne TF1-Bouygues et «le pouvoir d'Etat» , la «proximité politique entre les orientations éditoriales de TF1 et le pouvoir actuel» . Il évoque «le long casier judiciaire [de TF1], constitué de rappels à l'ordre et d'amendes pour violation des règles du pluralisme politique» et accuse la chaîne de piétiner systématiquement «nos lois et règlements» . Et il fait «observer que sur un bien pourtant public, TF1 exerce désormais un monopole privé, profitable et incontrôlable avec la complicité de l'Etat.»

Sur le fond, il accuse la chaîne d'avoir «participé avec méthode et constance à l'appauvrissement de l'imaginaire collectif des Français» avec des programmes où «l'argent est partout» , des émissions qui mettent «en scène de façon artificielle la compétition acharnée et destructrice de la dignité entre des êtres humains» , et des œuvres de fiction marquée par une «élévation du niveau de violence» . «En somme , conclut-il, les valeurs dominantes que vous diffusez et transmettez dans la société française ne seraient-elles pas celles de l'argent et de la cupidité, de la compétition acharnée et du conflit, de la violence et du règlement de comptes?»

Un bien jolie lettre, je vous disais, que j'avais envie de contribuer à faire connaître en la reprenant sur ce blog. Puisque ce n'est pas sur TF1 qu'il faut compter pour cela.


PS: Je rappelle au twittonautes qu'il est désormais possible de me suivre sur Twitter, pseudo msoudais.


Tags

Haut de page

Voir aussi

Articles récents