blog /

Publié le 16 août 2011

Leprest qui ne chante plus …

… Dautin, qui chante encore !

Je connaissais peu Allain Leprest,Illustration - Leprest qui ne chante plus … qui vient tout juste de choisir de tirer sa révérence (respect). Il y a très longtemps , j’avais interviewé Brassens, Brel, Barbara, Sylvestre, Nougaro, Montand et pas mal d’autres, et je traînais (boulot et plaisir mêlés) dans les cabarets autour de la Mouffe, où se produisaient des dizaines de jeunes ; depuis, j’ai beaucoup décroché de la chanson française, avec encore un suivi pour quelques-uns, genre Bertin ou Vasca.

Le problème de la chanson, c’est qu’elle doit s’écouter. On ne la met pas en fond sonore en faisant autre chose.

Donc, Leprest : on trouve, sur Bellaciao, une vidéo mise en ligne du chanteur et de ses amis qui constitue un bel hommage, émouvant.

Et tant que j’y suis (on reste dans la famille, qualité …), un salut amical à un flâneur du boulevard des Batignolles.

En papillonnant sur la Toile, Illustration - Leprest qui ne chante plus … je suis tombé sur un texte sympa d’Yvan Dautin (vous l’aviez reconnu), déjà ancien (2009), mais qu’en ces temps de « crise », et alors qu’ils sont tous à courir, droite et gauche, comme des andouilles, après une croissance qui ne reviendra pas, j’ai plaisir à vous faire lire.

POURQUOI JE CHANTE ENCORE !

«Enfant, l’avaleur de sabre me fascinait beaucoup plus que la valeur travail.»

«Et, dans ma tête de ventre à choux pourtant, je passais en boucle ce joyeux refrain occitan “ Volem rien foutre al païs ” »

«Les slogans de 68, quelques années plus tard, me confortèrent dans mon intuition : perdre sa vie pour la gagner, sous les pavés la plage, etc…»

«Je paressais beaucoup plus que mon âge.»

«Ennemi du moindre effort, le paresseux ne peut pas s’adonner à la paresse des neurones. Le paresseux se donne toujours un temps de réflexion avant de poser un pied devant l’autre. Enfin et surtout la paresse est la seule arme efficace qui vous fait renoncer au S.T.O : travailler plus pour gagner moins.»

«Ceci dit, et donc, le paresseux a pour vocation de déranger la bonne société française (Si le paresseux est français, naturellement)»

La suite sur son blog


Haut de page

Voir aussi

Articles récents