blog /

Publié le 14 avril 2014

Une Secrétaire d'Etat

Valérie Fourneyron a été nommée la semaine dernière au Ministère de l'économie, Secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire. Prenons en acte. Sans être chagrin nous nous étonnons que les mêmes qui s'étaient abondamment (et légitimement) réjouis lors de la nomination de Benoît Hamon à une Ministère en priorité dédié à l'ESS, publient des communiqués de même satisfaction devant la dévolution de l'ESS à une Secrétaire d'Etat et en quatrième rang de ses compétences.

Valérie Fourneyron n'est pas en cause et sans doute défendra-t-elle la loi relative à l'ESS qui doit venir devant l'Assemblée nationale, dans les semaines à venir, avec conviction, mais les faits sont là et ils sont têtus. L'ESS a régressé dans le dispositif ministériel.
_ Nous ne sommes plus dans la dynamique de la campagne présidentielle, nous sommes dans la France du Pacte de Responsabilité, même si celui-ci se voit adjoindre comme un édulcorant, une Pacte de solidarité, alors que le premier et les 50 milliards de réductions budgétaires vont mettre la solidarité, pas celle proclamée, mais celle mise en œuvre, à mal.

CoopFR a beau écrire dans son communiqué :
"Coop
FR 
interpelle 
aussi l’Etat
 sur
 les 
moyens
 nécessaires à 
la 
mise 
en 
œuvre
 des
 mesures 
nouvelles
 prévues
 par 
la
 future 
loi 

ainsi
 qu’à 
l’efficacité
 et 
à 
la 
vitalité 
dans 
les
 territoires
 de 
notre 
modèle
 économique.
 Nous
 souhaitons 
qu’une 
administration 
dédiée
 soit
 mise
 en 
place,... afin
 d’accompagner
 une
 politique
 ambitieuse
 en
 faveur
 de
 l’économie
 sociale
 et
 solidaire
 en 
France 
et 
au 
niveau
 européen.
"
_ On peut légitimement s'interroger sur ces moyens qui seront, ou non, alloués.

Nous pensons que, comme c'est sa nature, l'ESS doit avant tout (réapprendre à ?) se défendre par elle-même, et rassembler ses forces, ce qui est moins commun, pour s'affirmer, ce qui est de plus en plus partagé malgré tout, comme une réponse aux prédations de la société libérale.
_ C'est le sens du discours de Roger Belot à l'occasion du 80ème anniversaire de la MAIF dont nous nous sommes ici fait l'écho (voir notre article).

La diversité des démarches, la complémentarité des instances sont à réaffirmer.
_ Lors d'une de ses dernières interventions sur l'ESS, lors d'un colloque au Sénat, René Teulade avait choisi de s'exprimer sur la fraternité comme valeur fondamentale de l'ESS. Sa disparition nous prive de sa présence, elle nous invite à suivre son discours.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents