blog /

Publié le 2 mai 2016
Place de la République, Politis dans les bacs de la #Bibliodebout !

Place de la République, Politis dans les bacs de la #Bibliodebout !

None

Après un premier rendez-vous manqué la semaine passée, pour cause de tentative de délocalisation de l’assemblée au théâtre de l’Odéon, l’association a enfin posé ses premières marques à la Nuit Debout parisienne.

© Politis

L’équipe des journalistes, souvent sur place depuis le début de l’occupation, s’était déjà présentée et avait laissé quelques numéros à disposition. J’ai donc été très bien accueilli jeudi soir, avec une belle livraison de numéros récents. Les dernières couvertures, titrées « Licencier le gouvernement » ou « Debout ! » attiraient les regards et suscitaient des questions ; j’ai répondu bien volontiers. J’ai même vu arriver avec beaucoup de plaisir un jeune « bibliodeboutiste » avec d’autres numéros…

Je suis revenu ce dimanche, après la manifestation du premier mai.

© Politis

Au sens propre comme au figuré, l’atmosphère place de la République n’était vraiment pas la même trois jours après ma première venue.

Un mois après le début du mouvement, les relations avec la police se sont tendues très durement. Après l’épisode du blocage du camion abritant tout le matériel jeudi, l’évacuation musclée du vendredi, la répétition des affrontements et provocations policières ce dimanche lors de la manifestation unitaire occupaient beaucoup les conversations.

© Politis

L’attitude à adopter fait débat et, malgré le soleil et l’affluence des habitués comme des curieux, les conversations se font moins légères : on sent que #NuitDebout arrive désormais à un tournant, pour ses moyens - quelle attitude face à la violence ? départ de République ou non ? - comme ses objectifs. Mettre en échec le projet de loi travail revient comme l’objectif prioritaire ; mais la solution pour fédérer les énergies n’a pas encore été trouvée.

En début de soirée, après le concert de Nekfeu, l’arrivée d’un camion de police équipé de canons à eau, puis un nouveau face à face avec les CRS en nombre impressionnant, fera à nouveau basculer la soirée et provoquera son évacuation précoce.

Néanmoins, l’association entend bien revenir régulièrement dans les jours prochains pour alimenter le fond de la bibliothèque et ainsi soutenir ce sursaut capital pour la gauche politique et le mouvement social.

Valentin G

La #BiblioDebout a son site Internet, par ici

© Politis

© Politis

© Politis


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.