blog /

Publié le 25 mai 2018
21-05-18, Pont-Saint-Esprit-Montélimar

21-05-18, Pont-Saint-Esprit-Montélimar

Viviane, 25 ans, suit la Marche solidaire pour les migrants de Vintimille à Londres, organisée par l'Auberge des migrants. Au jour le jour, elle retrace son périple sur ce blog, illustré par des photographies du collectif Item.

En logistique toute la journée, tout s'est passé comme sur de roulettes… sauf la dernière heure. Avec Lisa on devait rejoindre l'autre moitié de l’équipe sur le lieu d’hébergement. Impossible de trouver cet endroit sur le GPS. Je remercie Lisa pour sa patience et sa bienveillance car tous les ingrédients étaient réunis pour former un cocktail explosif d'engueulades : l'une avait de la fièvre, l'autre avait ses hormones pré-menstruelles, la batterie de téléphone à 1%, aucun habitant ne connaissait le lieu, aucun panneau, faim, fatigue. J’ai l’impression d'avoir vécu une sorte de Pékin express version marche.

Bref, nous avons ajouté aux ingrédients un peu d’instinct, un peu de persévérance et nous avons finalement trouvé ce soi-disant Domaine des roches à Savasse qui s’avère être un CCAS à La Coucourde. Quel soulagement et quelle joie lorsque nous avons vu le portail d’entrée ! Tout du long nous sommes restés calmes malgré notre désespoir. Ce fut une véritable épreuve.

« The revolution will not be televised », Gil Scott-heron. Vu sur le t-shirt d'un membre de L'anti koral de Viviers. Première pause pique-nique musicale de la marche. Très agréable et chaleureux.

Le journal Politis m'a appelée. Ils souhaitent ouvrir un blog sur la marche. Ils me font confiance pour l'alimenter. Ce que j'ai déjà écrit correspond à ce qu'ils veulent. Ça ne va rien changer à part peut être toucher plus de personnes. J'ai toujours écrit pour moi, surtout lorsque j'en ai gros sur le cœur. J’ai commencé à publier ces écrits juste avant que je parte pour Calais. Je me suis dit que c'est un bon moyen de ne pas oublier ce j'ai vécu, avoir une trace de mon évolution, cheminement, y avoir accès a tout moment, tout en donnant des nouvelles à ma famille. À ma première publication, j’avais une peur bleue que quelqu'un me dise : « Tu crois vraiment que ta vie misérable intéresse les gens ? » Ben en tout cas ça intéresse ma famille. Et puis ça a intéressé quelques amis de ma famille puis d’autres personnes, ainsi de suite.

Je suis en train d’hésiter à remercier les personnes qui me lisent ou pas. Ben non, je ne remercierai pas les lecteurs parce que je ne le fais pas pour avoir des lecteurs. Je ne le fais pas pour qu'on me lise mais plutôt pour que je puisse me relire dans dix ans et me replonger dans cet univers. C'est un acte purement égoïste, que je partage. Et je crois fermement que c'est ça la définition de l‘altruisme. Celui qui dit qu'il donne sans en recevoir en retour, ment ou alors il ne donne pas véritablement. Ça enrichit de donner. Ça apporte toujours quelque chose. Remercier les lecteurs serait comme si je remerciais les migrants d’être à Calais parce que j'ai beaucoup appris là-bas et ça a changé ma vie. Ça n'a aucun sens et c'est même terrible.

© Politis


L'auteure : Viviane

J'ai 25 ans, je suis originaire de Bretagne, j'ai fait des études de psycho. J'ai fait six mois de bénévolat à Calais puis j'ai été intégrée dans l'organisation de la Marche des migrants. Je ne sais pas où je serai dans six mois mais mon prochain projet est un voyage humanitaire au Togo. Mon père est vidéaste. Il m'a prêté sa caméra pour que je documente ce que je vis avec les marcheurs, mais je préfère écrire...

Les photographes

Le Collectif item est une structure de production indépendante qui se donne le temps et les moyens nécessaires pour construire de véritables sujets, pensés comme des récits photographiques à part entière. Il rassemble aujourd’hui 12 photographes, un graphiste et une vidéaste, autour de l’impérieuse nécessité de raconter le monde, pour ne pas rester les yeux fermés. Leurs travaux peuvent être vus sur leur site ici.

Photo : 1er mai 2018, jour de manifestation unitaire à Nice. Les bénévoles de la marche se joignent au cortège, échangent avec des sympathisants de La République en marche venus protester contre la venue de Marine Le Pen à Nice pour un congrès. Crédit : Romain Étienne / item

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.