blog /

Publié le 26 mai 2018
24 et 25-05-18, Vienne-Lyon

24 et 25-05-18, Vienne-Lyon

Viviane, 25 ans, suit la Marche solidaire pour les migrants de Vintimille à Londres, organisée par l'Auberge des migrants. Au jour le jour, elle retrace son périple sur ce blog, illustré par des photographies du collectif Item.

Vers 14h. Allongée dans le parc Chambrières à Oullins, petite ville à côté de Lyon, encore sonnée de la soirée d'hier. Je ne sais pas encore si je regrette de m’être couchée si tard ou pas. Beaucoup trop d’au revoir pour se coucher tôt. Beaucoup trop tard pour profiter pleinement du super programme d’aujourd’hui : cours de langues, couture, origami, théâtre, massages, tables rondes, concerts. Ca bouge à Lyon !

Lyon c'est une étape clef pour plusieurs choses. Des copains de Grenoble, qui étaient frustrés que la marche ne passe pas chez eux, ont formé un collectif pour venir nous rejoindre... en marchant ! Du coup, maintenant, c'est moi qui suis frustrée parce qu'ils ne peuvent pas continuer avec nous. Je suis admirative de leur démarche car ils ont su fédérer plusieurs associations pour avoir du financement en partant de pas grand-chose. L’Auberge des migrants a plus de facilités pour organiser un projet de la sorte grâce à son réseau formé depuis longtemps. Nous avons aussi fêté l’arrivée à Lyon avec les participants de la marche des Cobayes. Ils vont de ville en ville pour mettre en lumière les différentes catastrophes écologiques locales. J'ai acheté le t-shirt de leur marche et pris quelques fascicules.

Vers 22h. Rincée, lessivée. Je n'ai pas eu une seule ampoule, quasiment pas de courbatures, ni de problème d’articulations ou quoi. Le physique tient, mais c'est à l’intérieur qu'il y a des ampoules et tout le reste. Les spécialistes du sommeil ne savent pas vraiment pourquoi nous avons besoin de 8 heures de sommeil en moyenne car il suffit de 4 heures pour que le corps se repose. On ne connaît encore rien du fonctionnement du cerveau, il y a encore beaucoup à découvrir. Je suis dans le métro B pour rentrer chez mes hébergeurs. Les autres qui dorment « chez moi » sont partis à un ultime concert. J'ai hésité à venir mais il n'y avait pas assez de place dans la voiture. Ça m'a suffit pour changer d'avis et rentrer seule. En fait, j'avais peur de me retrouver seule chez mes hébergeurs. J'ai eu peur de prendre mon autonomie. Ben en fait, c'est ce dont j’avais besoin aujourd’hui.

C'est marrant le métro de Lyon tremble comme une machine à laver en mode rinçage. Les gens dedans vibrent.

© Politis


L'auteure : Viviane

J'ai 25 ans, je suis originaire de Bretagne, j'ai fait des études de psycho. J'ai fait six mois de bénévolat à Calais puis j'ai été intégrée dans l'organisation de la Marche des migrants. Je ne sais pas où je serai dans six mois mais mon prochain projet est un voyage humanitaire au Togo. Mon père est vidéaste. Il m'a prêté sa caméra pour que je documente ce que je vis avec les marcheurs, mais je préfère écrire...

Les photographes

Le Collectif item est une structure de production indépendante qui se donne le temps et les moyens nécessaires pour construire de véritables sujets, pensés comme des récits photographiques à part entière. Il rassemble aujourd’hui 12 photographes, un graphiste et une vidéaste, autour de l’impérieuse nécessité de raconter le monde, pour ne pas rester les yeux fermés. Leurs travaux peuvent être vus sur leur site ici.

Photo : 1er mai. Une partie des marcheurs se repose chez Cédric Herrou où des demandeurs d'asile sont en escale. Le temps est au démarches administratives. Crédit : Romain Etienne / item

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.