blog /

Publié le 7 juin 2018
06-06-18, Chaumont-Bar-sur-Aube

06-06-18, Chaumont-Bar-sur-Aube

Viviane, 25 ans, suit la Marche solidaire pour les migrants de Vintimille à Londres, organisée par l'Auberge des migrants. Au jour le jour, elle retrace son périple sur ce blog, illustré par des photographies du collectif Item.

O n a les pieds qui durcissent mais les cœurs qui s’attendrissent. » c'est LA phrase du Grand Chef de la journée. Un génie. Vraiment.*

On a planté les tentes autour du Cada (centre d’accueil de demandeurs d'asile). Nouvelle technique du génialissime Gilles pour gagner du temps en logistique : replier les tentes qu’à moitié en y laissant les arceaux. Six tentes pour une trentaine de personnes, montées en trente minutes. Je remercie la flemmardise. Selon un cours que j'ai eu sur les hominidés, c'est grâce à elle que l'homme a évolué. C'est peut être ça qui différencie l'homme des animaux ! La flemme ! Le débat reste ouvert.

Ouaah ! Qu’est ce que j'ai mangé ce soir ! À la Maison pour tous de Bar-sur-Aube, un grand buffet mystérieux dominait la place. Le papier alu qui recouvrait les Tupperware et les saladiers piquait ma curiosité. Ça me faisait penser à un décor de film futuriste des années 70 avec toutes ces formes argentées. Seuls quelques paniers et assiettes laissaient voir des cakes et des chips. Beau buffet très fournis, bien rangé et décoré. 21h44, le gong a sonné. Les jeûneurs ne se sont pas fait attendre pour se ruer en premier sur les jus de fruits puis enchaîner sur les plats soudanais, afghan, pakistanais et français… il y avait pour tous les goûts et toutes les couleurs. Eventré, dévalisé, raclé, émietté, dépouillé, c’était du sport de haut niveau. À la fin, le sentiment d'abondance n'y était plus mais le tableau n’était pas moins beau. Il transpirait la satisfaction. Plus personne sur scène, les tables avaient l'air de soupirer un ouf de soulagement de les avoir délestés de tout ce poids. Les plats à tartes heureux d’être vides. Les estomacs heureux d’être pleins.

On a les pieds qui durcissent, les cœurs qui s’attendrissent et les estomacs qui s'alourdissent.

  • Je sais qu'il me lit des fois. Tous les moyens sont bons pour avoir une promotion sur mon salaire de bénévole :P

© Politis


L'auteure : Viviane

J'ai 25 ans, je suis originaire de Bretagne, j'ai fait des études de psycho. J'ai fait six mois de bénévolat à Calais puis j'ai été intégrée dans l'organisation de la Marche des migrants. Je ne sais pas où je serai dans six mois mais mon prochain projet est un voyage humanitaire au Togo. Mon père est vidéaste. Il m'a prêté sa caméra pour que je documente ce que je vis avec les marcheurs, mais je préfère écrire...

Les photographes

Le Collectif item est une structure de production indépendante qui se donne le temps et les moyens nécessaires pour construire de véritables sujets, pensés comme des récits photographiques à part entière. Il rassemble aujourd’hui 12 photographes, un graphiste et une vidéaste, autour de l’impérieuse nécessité de raconter le monde, pour ne pas rester les yeux fermés. Leurs travaux peuvent être vus sur leur site ici.

Photo : 26 mai 2018, étape Lyon- Villefranche-sur-Saône. Pause en bord de Saône. Crédit : Philippe Somnolet / item

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.