Images d'été

On s'était dit qu'avec l'été, et ses vacances chez ses copains yankees, on allait pouvoir souffler un peu ; une quinzaine de jours sans Sarkozy : sans son jogging, sa dégaine, sa démarche en canard, sa fausse jovialité, sa vraie vulgarité, sa démagogie bien cradingue... Tu parles ! Rien à faire pour échapper au président bling-bling, pour qui une journée, une seule, sans photos, sans micros, sans caméras, sans discours sentencieux ou impromptu spectaculaire est une journée perdue. Comme disent sérieusement…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.