Au milieu du chaos

Le festival Visa pour l’image se poursuit. De l’Afghanistan, avec Tyler Hicks, Ahmad Masood et Véronique de Viguerie, à la Palestine, avec Raed Bawayah, portrait d’une vacherie universelle.

Dans le florilège effrayant effrayé des reportages photographiques présentés au XIXe festival Visa pour l'image à Perpignan, l'Afghanistan se raconte en trois volets, sous trois objectifs. Sans redites, redondances. Ni retouches. Pour Tyler Hicks (New York Times) , quelles que soient les causes, tenants, aboutissants pataquès, la guerre reste une sale guerre, avec ses barbaries à la frange, les à-côtés trempés d'horreurs. Un reportage au plus près du terrain, des talibans, de l'Alliance du Nord et des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.